Une bonne isolation thermique et sonore pour nos fenêtres et nos volets roulants, en voilà une bonne résolution pour cette nouvelle année en perspective. La question qui se pose est : que peut garantir une bonne isolation dans la maison ? Si vous ne savez pas encore de réponse claire face à cette interrogation, nous en avons quelques-unes à vous proposer. Il existe des indicateurs qui permettent de saisir la nature et la performance des menuiseries à l’instar des cloisons, des portes et surtout des fenêtres.

Le coefficient d’isolation thermique constitue un indice concret de mesure de ces phénomènes. D’autres éléments comme le choix des matériaux, du vitrage ou même du type de pose des volets peuvent avoir une influence assez prononcée sur l’isolation. Ainsi, dans le but d’éclaircir ces points mentionnés préalablement, nous vous invitons à lire la suite de ce guide dans ces brèves explications.

À quoi sert une bonne isolation ?

De nos jours, réduire la facture en chauffage semble être une priorité absolue chez de nombreux ménages. C’est tout à fait compréhensible en vue de la moyenne des dépenses énergétiques annuelles. Les chiffres sont spectaculaires et les foyers commencent petit à petit à réaliser l’importance de ces enjeux financiers.

Non seulement pour le portefeuille, mais vis-à-vis de l’environnement également, des performances énergétiques optimales pourraient significativement améliorer la santé de notre précieuse Terre. En effet, c’est plus de 26 % de taux de déperditions de chaleur sont causées par un vice provenant des fenêtres ou des volets roulants.

Quels types de matériaux sont à privilégier ?

Pour vos fenêtres, vous avez quatre options d’achat, à savoir : le PVC, le bois, l’aluminium ou les hybrides. Chaque matériau possède une caractéristique particulière qui le différencie de ces homologues. Pourtant, individuellement, ils vous apporteront pleine satisfaction. Pour le cas du PVC, il est à privilégier pour isoler efficacement l’air entre ses chambres. Le bois étant un isolant naturel, vous pouvez aussi bien opter pour l’Aluminium et ses ruptures de pont thermique. Dans l’idéal, et si vous en avez les moyens, il faudrait obtenir une structure hybride, c’est-à-dire un croisement entre le bois et l’Aluminium.

Qu’en est-il des volets roulants ?

Dans cette dernière rubrique, vous allez découvrir l’ultime facteur d’isolation pour votre demeure. Tout d’abord, l’installation de volets roulants manuels ou électriques n’a pas d’incidence majeure face au problème d’isolation. Toutefois, l’élément perturbateur se cache derrière le mode de pose des volets. Entre le volet et la fenêtre, une couche d’air y est emprisonnée. Souvent, quand il est inerte et immobile, l’isolation est parfaite. Pour autant, ce n’est pas toujours le cas et de là provient le souci. Ce qu’il faut retenir dans cette circonstance est de s’assurer que l’espace entre les volets et les fenêtres soit confiné. Lors de la pose, les installateurs doivent tenir compte de cette donnée.